Schmitt, ma liseuse électronique

J'avais appelé mon Iphone 4 Jackson. Ma nouvelle liseuse électronique s'appelle désormais Schmitt, en l'honneur d'Eric-Emmanuel, un auteur que j'ai aimé pour son livre Lorsque j'étais une oeuvre d'art

Hé oui ! Me voici donc avec ce bidule. Jamais je n'aurais osé m'en procurer un, mais voilà que mon professeur de théâtre antique à l'université nous demande d'en posséder une. En effet, via le site www.ebooksgratuits.com, je vais télécharger tous les pièces au programme et en faire la lecture sur mon Sony Reader. Je ne sais pas si je vais aimer ça, mais ça m'excite d'avoir une liseuse. Bien hâte de l'utiliser ! 

Et puisque j'en ai maintenant une, pourquoi ne pourrais-je pas acheter la version Epub d'Agonies, le recueil gore de la Maison des Viscères ? Je vais probablement le faire !

Commentaires

  1. Maudit chanceux!

    Quand j'ai étudié le théâtre antique, fallait se faire venir certaines pièces de France, à prix d'or, en éditions limitées!

    Pour les livres tombés dans le domaine public, les liseuses sont vraiment bien! :)

    RépondreSupprimer
  2. Cela dit, j'suis contente d'avoir Sophocle en édition papier :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le théâtre grec en livrels!
      N'est-ce pas faire un pied-de-nez à la culture classique?
      Un genre de Sophocle you...?

      (Scusez-la :o)

      Supprimer
    2. Trop drôle ! Je l'ai vraiment rit !
      Faut être de notre temps faut croire et plier l'Eschyle devant l'ère technologique ! Bouh ! Ça m'Euripide ... (scusez-là étou!)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Nouveau projet théâtral