jeudi 20 décembre 2012

Une année qui s'achève et un bilan satisfaisant

Je vous le dis tout de suite, je préfère écrire ce bilan aujourd'hui, même si l'année n'est pas tout à fait terminée. Après tout, n'annonce-t-on pas la fin du monde pour demain ? On n'est jamais trop prudent ! (sarcasme à 100 % et vous rirez de moi si on entend des tremblements de terre ainsi que des trompettes célestes sataniques vendredi)

Je commence chaque nouvelle année avec une pointe de pessimisme. Je me dis que je n'aurai pas de projets artistiques, que les prochains mois s'avéreront pauvres et mornes. Pourtant, chaque année apporte son lot de surprises et c'est désormais de cette manière que je fêterai le jour de l'an : en me disant « qu'est-ce qui m'attend ? »

Bon, il est vrai que j'ai déjà une petite idée d'une de ces principales surprises : mon entrée dans le monde littéraire à titre d'auteur, puisque je publierai au printemps 2013 mon premier roman jeunesse aux Éditions Z'Ailées, intitulé Je ne suis pas une vraie princesse. J'ai en tête de faire au moins trois ou quatre salons du livre. Voilà donc une des bonnes nouvelles de 2012 : la signature de mon premier contrat d'édition.

Du côté des arts de la scène, une troisième année au sein de la troupe de La Fabuleuse Histoire d'un Royaume m'a pleinement satisfait en tant que comédien bénévole. Beaucoup de plaisirs et de folies, ainsi que de nouveaux rôles et de nouveaux défis. Ce que je retiens cependant de 2012, c'est aussi mon entrée dans le monde théâtral professionnel avec ma participation à deux projets du Théâtre 100 Masques à Chicoutimi : Les Impromptus Scéniques et Quand grincent les anges dans nos campagnes. Des types de projets que j'espère répéter dans les prochaines années. Également, j'ai participé bénévolement à un court-métrage professionnel d'horreur psychologique subventionné par La Bande Sonimage au Saguenay et réalisé par Stéphane Carpentier : Nihil Novi Sub Sole

2012 fut aussi mon entrée universitaire. De bonnes notes, beaucoup de travail, des cours intéressants, d'autres moins, mon premier A+, des amis futurs collègues, un stage de confirmation et d'observation, ainsi que des apprentissages riches et utiles. J'aime toujours le statut d'étudiant, même si des vacances de temps en temps (comme en ce moment) ne font pas de tort !

Des changements, des routines, des surprises, de nouveaux défis, des joies et aussi des peines, 2012 a somme toute été pour moi satisfaisante. 

Bien hâte d'entamer la prochaine année, si je ne meurs pas demain ...