lundi 16 juillet 2012

Baffe pour les nuls



« La vérité n'est pas toujours bonne à dire » - Philosophe pour les nuls

Mon oeil ! Ma rétine ! Et tout ce qui viens avec !
Fini l'autruche qui dans le sable cache
Et son crâne
Et son bec

Soyons logiques
Si elle ne se met pas à vos pieds
À quatre pattes
Elle n'est ni agace ni insulte du règne animal
Ni truie, ni cochonne, ni porcine
Ni baleine, ni vache à laid, ni féline
Elle se tient debout, droits sur ses talons hauts
Hautement fière de sa féminité
Au service de personne d'autre qu'elle seule

Elle n'est ni sauvage ni pucelle
Elle est de celles qui n'ouvrent ses ailes
Et son coeur
Qu'à ceux qui ne l'écoeurent pas
Pour baiser, baisser son estime
Ainsi elle laisse la porte entrouverte
À qui la portera dans ses entrailles
Ne trahissant point ses sentiments
Par un autre point d'une lettre quelconque

Elle se fart les joues
Mais au creux d'elle-même
Elle n'applique aucune crème
Ni auto-bronzant, ni rouge à lèvre
Ni autre cosmétiques comestibles
Elle est accessible que si vos yeux
Ne trahissent pas votre faim
Elle n'est viande pour personne
C'est une femme qui a du chien

Si ces mots ne glissent pas à vos esprits
Et ne s'immiscent pas à vos neurones
Laissez la baffe, la claque et le poing
Mettre les points sur les «i»
Laissez la femme qui en marre
Mettre ses barres sur les «t»
De vos tords et vos tares
Et faites de vous les vautours
D'une solitude méritée

© Keven Girard