jeudi 12 janvier 2012

Plonger dans le monde universitaire

Après mes déboires avec le registraire, j'ai enfin entamé mon premier trimestre à l'Université du Québec à Chicoutimi. Un choc ? Assurément.

Il y a la question du dépaysement qui me titille. De nouveaux étudiants, de nouveaux locaux, un nouvel environnement. Et tant de questions qui me mitraille : où puis-je me procurer la vignette de stationnement, un casier, un agenda, ma carte étudiante, mes prêts et bourses, mes notes de cours, les livres obligatoires ... Ah ! J'ai couru partout.

Autre choc important, le sentiment bien établi que j'en suis à des études supérieurs. Je ne sais pas comment vous expliquer, mais j'ai eu l'impression qu'on me bourrait le crâne de nouveautés, de termes que je ne connais pas. Bref, on apprend en ti-péché !

Pour les intéressés, je suis étudiant libre en enseignement du français au secondaire en attente d'être admis en automne. Voici mes cours de ce trimestre :

  • Organisation de l'éducation au Québec
  • Théâtre antique et son héritage moderne
  • Syntaxe du français
  • Littérature québécoise du XXe siècle

Et voici la liste des livres obligatoires pour mon cours de littérature québécoise :

  • L'hiver de force, de Réjean Ducharme
  • Trente arpents, de Ringuet
  • Héloïse, d'Anne Hébert
  • Le figuier enchanté, de Marco Micone
  • L'Isle au dragon, de Jacques Godbout
  • Les Belles-Soeurs, de Michel Tremblay
  • Il n'y a pas de pays sans grand-père, de Roch Carrier
  • Les fées ont soif, de Denis Boucher

Il me manque la liste des lectures pour théâtre antique, mais je verrai ça lundi !

Décidément, quelque chose se termine et une autre commence. Dur plongeon, mais tout de même agréable !