lundi 21 novembre 2011

L'honnêteté existe encore

J'ai un Iphone de 4e génération.

Tu le sais, je le sais, nous le savons tous, c'est dispendieux et le forfait est d'un montant mensuel affreusement élevé. Il m'est utile cependant, là n'est pas la question.

Aujourd'hui, je me rends au Cégep pour un cours de littérature et je décide que je mange un peu avant d'entrer dans la classe. Dans la salle principale, appelé communément «Les Pas Perdus», je dépose mon cellulaire afin de toujours avoir l'heure à l'oeil, question de ne pas arriver en retard à mon cours. Comble de malheur, j'oublie l'appareil et je fuis les lieux.

M'en apercevant une heure plus tard, je cherche partout, je demande à une préposée si elle a vu un Iphone qui vaut 600 fuck%?& piasses et elle me répond par la négative. Je commence à paniquer. Plus de cellulaire, plus d'argent, plus de moyen de me contacter, pas le moyen de m'en acheter un autre, plus de réveil-matin, non plus. Ça va mal !

Idée du siècle. Je m'appelle moi-même. Je compose mon numéro.

-- Allo ?
-- Oui, je suis le détenteur de ce cellulaire que tu as trouvé, où est-il pardi ?!
-- Dans mon cours, le numéro de local est le 7777
-- Merci !

Je file et je cogne à la porte, je m'excuse d'interrompre le cours à la prof, mais celle-ci me regarde avec un grand sourire et me remet le bidule blanc. Merci ! Merci ! Merci !

Je raconte le tout à mon prof de littérature. Elle me dit: «Tu es béni des dieux mon ami !» C'est une expression d'athée. J'ai le goût de chanter une autre version d'une chanson de Céline, en me bombant le torse et me frappant la poitrine.

L'amour l'honnêteté existe encore ...